François Bayrou, invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. 24/11/2010

Publié le par Wildcat

Le 24/10/2010

 

Source :http://www.dailymotion.com/video/xfr838_ypurger-les-affairesy-karachi-et-bettencourt_news#from=embed

 

Source :http://www.mediapart.fr/club/blog/marie-anne-kraft/241110/lactualite-demontre-que-francois-bayrou-avait-raison-sur-tout

 


“Purger les affaires“ Karachi et Bettencourt
envoyé par Europe1fr. - L'info internationale vidéo.

 

 

Source :http://www.mediapart.fr/club/blog/marie-anne-kraft/241110/lactualite-demontre-que-francois-bayrou-avait-raison-sur-tout

 

 

L'actualité démontre que François Bayrou avait raison sur tout

 

L’actualité démontre que FRANCOIS BAYROU AVAIT RAISON SUR TOUT :


 

- l’insignifiance d’un centre inféodé, proclamée par François Bayrou depuis la création de l’UMP en 2002, indépendance qu'il a payé cher et avec courage mais qui lui donne raison et dont il récoltera maintenant les fruits, car c’est LE SEUL a pouvoir représenter maintenant ce centre indépendant,


 

- LES ABUS DE POUVOIR du "régime sarkozyste", que F.Bayrou a dénoncés le premier, avant le PS et bien mieux que le PS, et qui éclatent au grand jour, L'affaire Tapie, l'affaire Jean Sarkozy, ... et maintenant l'affaire Woerth-Bettencourt et l'affaire Karachi et des rétrocommissions en sont des exemples emblématiques,


 

- Le problème crucial du déficit, de la dette publique, qui nous plombaient déjà avant la crise et risquent de nous entraîner vers la faillite, comme la Grèce, l’Irlande, ...


 

- le délitement de notre modèle social et de notre pacte républicain, le dysfonctionnement du modèle capitaliste dérégulé dans la mondialisation, générateur d’inégalités croissantes, le pouvoir destructeur de l’argent roi, du règne de la cupidité et de l’individualisme, du pouvoir des puissances financières qui ont la main sur les Etats et les médias, médias ...


 

- la dénonciation d’une idéologie qui cherche à aligner notre modèle sur le modèle anglo-saxon et qui justifie, voire prône les inégalités croissantes.

 

F.Bayrou avait déjà pointé ces problèmes avant la crise financière. Il était très visionnaire. Il mérite d'être plus écouté par les Français.

 

Comme il le disait au micro d'Europe1 ce matin, il ne votera pas la confiance au gouvernement Fillon à l'Assemblée cet après-midi, car il estime que la politique du gouvernement n'est pas la bonne, qu'il s'agisse de l'emploi, de l'éducation, de la fiscalité et du déficit, ... bien qu'il ait personnellement de l'estime pour l'homme François Fillon.

 

 



Publié dans Vie Politique

Commenter cet article