Bayrou sort du "pays du silence"

Publié le par Laïka

Bonjour toutes et tous,

Après 2 mois de silence, François BAYROU reprend ses interviews :

Lire ici sur 20minutes.fr (le copyright AFP interdisant la retranscription sur le site) Bayrou: Hollande doit "s'élever au niveau historique de ses responsabilités"

 

Le JDD (extraits) - Bayrou : "Le quinquennat de Hollande commence dimanche"

source : http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Interview-de-Francois-Bayrou-Le-quinquennat-de-Hollande-commence-dimanche-soir-553048

      Francois-Bayrou pics 390

Vous n’avez plus parlé depuis le 17 juin en disant que vous alliez visiter le "pays du silence"… Qu’avez-vous entendu là-bas?

Ce recul était bienfaisant. Cela permet de décanter, de se réparer, et de voir l’essentiel. L’essentiel est là devant nous, c’est la situation extrêmement dégradée, terriblement inquiétante, de la France.


Avez-vous eu envie de tout plaquer ?

Non. Jamais. Selon moi, la politique, ce n’est pas un CDD, même long ; c’est l’engagement d’une vie.

 

Devant la Cour des comptes, Hollande a évoqué un effort budgétaire d’une "trentaine de milliards". Vous le soutiendrez?

Ce retour au réel, c’est un moment capital et un enjeu historique. Cet objectif, même s’il tape trop sur les impôts et pas assez sur la réforme de l’État, c’est un effort sans précédent et qui méritera d’être soutenu. Jusqu’à maintenant, la gauche française, majoritairement, le refusait. C’est donc un moment clé. Ce soir, c’est la première heure de vérité pour lui. Son quinquennat commence ce soir. Jusqu’à maintenant, il était un président élu, il lui reste à devenir un président de la République de plein exercice. Il doit s’élever au niveau historique de ses responsabilités. Il en a les capacités intellectuelles. Il lui faudra le caractère.

 

Comment voyez-vous les semaines qui viennent?

Autour de cet enjeu de redressement, François Hollande a deux rendez-vous majeurs. Le vote du projet de loi de finances, avec les économies de 10 ou 12 milliards, et le vote du traité européen qui inscrit dans une loi fondamentale pour l’avenir la poursuite de cet effort. Ces deux rendez-vous vont nécessairement se télescoper. Les orages de l’automne sont là, en gestation : en se rejoignant, ils risquent de former une tempête tropicale, voire un ouragan politique. Si Hollande, face aux habitudes de pensée de la gauche traditionnelle, réussit ce double pari historique, alors cela devra être salué.


Croyez-vous à un retour de Sarkozy en 2017?

Mais il n’est jamais parti ! Il a le moteur et le virus pour rester.


Qui choisissez-vous entre François Fillon et Jean-François Copé?

Heureusement, le choix ne m’appartient pas! Mais tout le monde voit bien qu’il y a un enjeu d’orientation dans cette compétition. Dans ma vision, l’opposition compte autant que la majorité pour la santé d’un pays. Elle aussi doit faire preuve de responsabilité.


Retrouvez l'intégralité de l'interview de François Bayrou dimanche, dans le JDD...

Publié dans Vie Politique

Commenter cet article