François Bayrou poussé à rénover le MoDem

Publié le par Wildcat

APRÈS L'ÉCHEC AUX EUROPÉENNES

François Bayrou poussé à rénover le MoDem

Par Chloé Durand-Parenti

Publié le 19/06/2009 à 16:52
Le Point.fr



Après le piètre score du MoDem aux élections européennes - 8,5 % des votes pour une timide quatrième place -, l'heure est à la remise en question dans les rangs du parti centriste. Dans une lettre ouverte , une cinquantaine de militants et de cadres du MoDem ont demandé à François Bayrou que des décisions soient prises rapidement pour rénover les structures et la gouvernance du parti. "Ce n'est ni un courant ni une dissidence, mais une démarche constructive et exigeante", avertissent les auteurs de cette initiative baptisée "Les Promoteurs", dans laquelle ils réaffirment leur fidélité au président du mouvement centriste. François Bayrou n'a pas encore donné suite.

Certains n'hésitent pas à aller plus loin. L'eurodéputée et vice-présidente du MoDem Corinne Lepage a déclaré ce vendredi sur I-Télé qu'elle était, sous certaines conditions, intéressée par une éventuelle entrée au gouvernement. "Si c'est un changement de politique, si le président de la République veut changer de cap, changer de manière de faire, oui, pourquoi pas. Si c'est pour dire comme 'on a pris monsieur Kouchner, on a pris madame Lepage', non, ça ne m'intéresse pas", a nuancé l'ancienne ministre de l'Environnement assurant ne pas avoir encore été approchée. Une hypothèse qui rappelle de mauvais souvenirs du côté du MoDem.

En 2007, la stratégie de François Bayrou, qui exclut toute alliance, parfois jugée trop personnelle et trop présidentielle, avait déjà suscité un profond malaise chez ses compagnons de route. Entre les deux tours de la présidentielle, alors qu'il refusait de pencher pour l'un ou l'autre des candidats en lice - Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal -, François Bayrou avait été lâché par une bonne partie de ses troupes, au premier rang desquels un proche, Hervé Morin, devenu ministre de la Défense du gouvernement Fillon. Celui-là même qui fonda le Nouveau Centre avec d'autres anciens de l'UDF, François Sauvadet et Charles de Courson entre autres, choisissant de s'allier à la majorité présidentielle et de rester ancré à droite.

Publié dans Actualités MoDem

Commenter cet article